Aux environs de CASSAGNE (31)

Par Jean-Marie LAURENT
(Article paru en 2002)

A 1 heure de route de Toulouse, les carrières de CASSAGNE ont toujours été considérées par les minéralogistes locaux comme une destination "refuge", lorsque les jours d'hiver se font courts et ne permettent plus de longues expéditions dans les départements voisins. Les différents gîtes de cette région

avaient déjà fait l'objet d'un article de Frédéric BEC, paru dans le revue Minéraux & Fossiles n°272, en avril 1999. C'est en relisant cet article que je me suis souvenu qu'il me restait quelque part dans mon fouillis minéralogistique des morceaux d'ophite fissurés que je n'avais jamais eu l'occasion d'examiner de près. Quelle surprise! Sous ma bino s'étalaient de magnifiques gerbes d'actinote vert foncé, parfois en fines aiguilles, et des cristaux prismatiques d'épidote d'une belle couleur moutarde.

Le week-end suivant, j'étais à pied d'œuvre dans l'ancienne carrière d'ophite au lieu dit "les Graves".

Cette dernière est située sur le côté gauche de la route départementale 83, à environ 2km de la sortie du village de Cassagne. Impossible de ne pas l'apercevoir. L'accès y est facile. Les blocs d'ophite parcourus de fentes cristallisées se trouvent à gauche du front de taille( voir le plan) . Cette ophite est extrêmement dure et je conseille à ceux qui voudraient s'y rendre de prendre les précautions qui s'imposent: gants et lunettes…

La taille des cristaux d'épidote varie entre 1 et 5mm. On est loin des géodes paraît-il découvertes lors de l'exploitation de cette carrière et dont la taille des cristaux dépassaient le centimètre! Les fissures cristallisées actuelles suffiront largement au bonheur des micromonteurs.

 
 



Paragénèse rapide:

ACTINOTE : Ca2(Mg,Fe)5Si8O22(OH)2. Fréquente dans les géodes ou dans les fentes, en fibres vert foncé ou en fines aiguilles asbestiformes. La taille varie de 1 à 5 mm..

EPIDOTE : Ca2(Al,Fe)3Si3O12(OH), abondante dans les géodes et les fentes, de couleur vert moutarde, souvent maclée. Les cristaux ne dépassent pas 8mm. Parfois teintés d'oxyde de fer.

QUARTZ: SiO2 :en cristaux millimétriques rhomboédriques très purs.

HEMATITE : Fe2O3 : en masses réniformes millimétriques dans de rares géodes ou en incrustation sur les cristaux d'épidote.

PREHNITE : Ca2Al2Si3O10(OH)2 : rare, en cristaux tabulaires de couleur blanche. Ces cristaux ne dépassent pas le millimètre.

EPIDOTE
Les Graves – Cassagne - 31

En continuant ma prospection, il m'a semblé opportun d'aller "gratouiller "dans l'ancienne carrière de Gypse de Casteroulot de Charot. Cette carrière se situe exactement en face de celle d'ophite, il suffit soit de traverser le ruisseau "le lens" ou de faire le détour par le village de Cassagne (voir le plan d'accès). Déception ! La carrière n'existe plus, elle est remplacée par un étang, les bords aplanis au bulldozer, le tout entouré d'une magnifique clôture grillagée.

Cela était toutefois nécessaire, car cette exploitation était devenue dangereuse du fait de son abandon. Les anciennes haldes situées à proximité du ruisseau " le lens" ne m'ont, par contre, pas déçu :

 
 



Paragénèse rapide

DOLOMIE: CaMg(CO3)2 : vous cassez quelques blocs de couleur grise présentant des fissures. Arrivés à la maison, trimez ces blocs en petits échantillons type micromounts que vous placez dans une solution d'acide chlorhydrique (25%). Laissez tremper 20 à 30 minutes. A l'issue, placez ces échantillons dans un récipient d'eau + bicarbonate. Laissez reposer ½ h, recommencer l'opération 1 à 2 fois, puis rincez à l'eau distillée et regarder sous la bino :

  • DIPYRE : (Na,Ca,K )4Al3(Al,Si)3Si6O24(CI,F,SO4,Co3) ou plutôt SCAPOLITE. Abondant. Les cristaux ont une taille variant de 2 à 5mm. Ils apparaissent lors de la dissolution de la dolomie par l'acide. Ils sont nets, peu ou pas fragmentés.
  • ADULAIRE : (K,Na)AlSi3O8 : Déjà décrit par Frédéric BEC. Cristaux millimétriques peu abondants dans les géodes de dolomie.
  • ALBITE : NaAlSi3O8 : Abondants, les cristaux sont millimétriques et transparents.
  • PYRITE : FeS2 : fréquente. Elle forme des lits dans la dolomie. Les pyrites de Cassagne sont célèbres par le nombre et la complexité des faces des cristaux. (voir M&F n° 272 – avril 1999).
  • GYPSE : CaSO42H2O: rarement cristallisé.

ANHYDRITE : CaSO4 : non cristallisé. On le rencontre sous masse clivable de couleur blanche à grise, transparente, je vous conseille de débiter sur place quelques blocs. Aurez-vous la chance de découvrir en bancs ténus des cristaux bruns de dravite ? :

  • DRAVITE : NaMg3Al6(BO3)3Si6O18(OH)4 : cristaux courts, rhomboédriques, millimétriques, de couleur brune foncée à brune claire. Le dégagement des cristaux reste une opération hasardeuse, la gangue anhydrite étant extrêmement fragile.
  • TOURMALINE : NaFe3Al6(BO3)3Si6O18(OH)4 : Impossible de la confondre avec la dravite. De couleur noire, elle apparaît en prisme de 5 à 10mm dans les pegmatites qu'englobent les marnes.

DIPYRE

En résumé

Les carrières de Cassagne ( et de la région…) font partie de ces sites que l'on oublie facilement parce qu'ils n'ont pas donné, au moment opportun, tous les espoirs de découverte que l'on attendait d'eux, parce qu'ils étaient trop faciles d'accès, parce qu'ils étaient trop connus. Combien de ces gisements des Alpes, du Massif central, de Bretagne ou d'ailleurs restent à redécouvrir ? Amis micromonteurs, si d'aventure vos pas vous poussent vers les Pyrénées, arrêtez-vous à Cassagne, cassez, récoltez, trimez, nettoyez et admirez.

Références:

Edition du BRGM, carte géologique de Saint-Gaudens 1/50.000. 1970.
Minéraux & Fossiles, avril 1999. Excursions minéralogiques autour de Salies-en-Salat. Frédéric BEC.

► Accueil


Haut

Copyright © 2016. Propriété du Club de géologie de Tournefeuille : Le Béryl